Autour de Redon

Le 22 juin, une quarantaine de personnes intéressées par la richesse que procure la nature quand nous apprenons à la connaître ont pu contempler 3 jardins de styles différents.

Le premier, site agroécologique en permaculture et  certifié Bio de  3 000 m2.

Vanessa l’animatrice, précise que la permaculture ne concerne pas uniquement les jardins mais est plutôt une méthode de conception à vocation durable aussi est-ce  l’éthique dans laquelle, elle nous fait observer le mandala.

Les associations de plantes et de fleurs, de même que les rotations dans chacune des planches présentent un intérêt pour éviter les maladies, attirer les pollinisateurs ou comme répulsif…

Cette mise en culture résulte de l’observation des conditions naturelles du sol, de la compréhension des besoins de ce sol avec les plantes et la réalisation du compost de jardin en conséquence. Un paillage jusque dans les allées limite la mauvaise herbe.

Dans la serre, agencée pour recréer le milieu extérieur, les semis sont réalisés et posés sur des couches chaudes permettant ensuite une récolte plus avancée comme pour le maïs. Les traitements aux ingrédients limités sont naturels et dosés avec minutie.

Pas loin, une spirale aromatique a été créée ou chaque plante a son orientation appropriée.

A l’heure du déjeuner, Marie-Paule la présidente de la S.H.P.R et son époux Yves nous ont offert généreusement l’hospitalité et montré leur univers végétal.

En début d’après- midi, le 2 ème jardin génère une sensation de petite forêt non maitrisée dans laquelle nous nous enfonçons par une petite allée.

Les arbustes nous sont très proches, nous dépassent parfois, nous donnent l’impression d’envahissement tant ils sont nombreux, variés, de toutes hauteurs et aux nuances de vert à l’infini.

Les fleurs très colorées à leurs pieds rappellent que nous sommes bien dans le jardin de Josette qui dit planter ce qui lui fait plaisir là où des endroits sont encore disponibles  d’où ce semblant presque sauvage et naturel aux variétés multiples ( pommiers d’amour, prêle de jardin, figuier, romarin, osier, astomeres, hibiscus, tilleul, consoude, rhubarbe, aspérule odorante, bruyère  Diosma « Pink Fontain », vigne vièrge, camélia, anémone du japon…..)

Le 3 ème jardin de 7 000 m2 entouré de champs biologiques avec vue superbe sur la vallée a tout d’un parc, arboré avec réflexion depuis 12 ans par les propriétaires.

Les arbres fruitiers sont taillés bas par commodité pommiers, noisetiers, cognassier, grenadier..) et le propriétaire tente lui-même de nouvelles greffes.

Nous flânons devant le magnolia, glycine, chêne liège, agapanthe, rosier 

« Pink cloud « , pivoine parfumée, cistes, faux curry, lys….

 Un espace japonisant incite à la médiation devant les bonsaïs sous l’ombre des grands arbres.

Soudain un cèdre s’impose avec ses branches bleutées attirées par le sol.

Dans l’univers fougères, le podophyllum ou plante crapaud provoque notre surprise avec les petites fleurs rouges cachées sous ses larges feuilles.

Nous arrivons dans le potager bio, sans paillage, où se côtoient entre autres 40 variétés de tomates.

Une installation judicieuse de ficelle tendue au-dessus des haricots et pommes de terre éloigne les oiseaux et dirige les feuillages.

Enfin, l’espace agrumes très coloré au sud de la maison nous fait saliver devant le citron caviar.

Le temps magnifique de cette journée nous en mis plein les yeux en attendant le prochain printemps.

Auteurs du texte et photos : Maryvonne , Marie-France, Max

 

 

Ce contenu a été publié dans Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.