Journée au bord de la Vilaine

Dès 8h40 le 25 mai, 38 personnes quittaient le sol Redonnais pour s’en aller sur les bords de Vilaine.

Structuré et décoratif, le premier jardin très soigné nous donne une impression de petite propriété ou tous les matériaux provenant de brocante sont positionnés de manière réfléchie. Pour créer une ambiance, on y voit des bordures de schiste, une fontaine, des lampes intégrées dans d’énormes galets.

 

Une association de vivaces imitant très bien un espace naturel rend le 2 ème jardin très attractif. Dans ce jardin ou l’on s’élève, les touches de blanc mettent en valeur toutes les autres dans le mixed border. Les saynètes et l’échelonnement des floraisons ont été très étudiées.

 

 

L’habitation de notre 3 ème  propriétaire appartenait à un sénéchal, qui est parti très discrètement durant la révolution. Le commerce du sel étaient l’activité principale. Aujourd’hui, 4 chambres d’hôtes sont proposées dans cette demeure du 17ème siècle, qui se situe à la limite de Loire Atlantique et de l’Ille et Vilaine. Jardins à l’anglaise, jardins   à la française, espaces naturels, rien ne manque.

Après la pose déjeuner, nous sommes allés chez Brigitte et Luc qui habitent une maison canadienne ou les courbes et les perspectives sont omniprésentes. D’ouvrir et fermer les volets en bois matin et soir est un choix pour voir et respirer » le jardin », comme le dise les propriétaires.

Pour terminer cette magnifique journée, Scott et Lean nous ont accueillis dans leur propriété de 17 hectares, qu’ils habitent 6 mois de l’année. La biodiversité est au centre de leur projets. Dès leur arrivée, 3 000 arbres ont été plantés: chêne liège, chêne vert, frêne, peuplier noir. On peut y voir une note exotique, une note anglaise, une note méditerranéenne ou tout est savamment positionné. Les plantes mellifères  sont très présentes, de la sauge bleue, cannes des anges, euphorbes lavande… L’accueil que l’on nous a réservé et l’écrin exceptionnel dans lequel nous étions nous procuraient à toutes et tous l’envie de prolonger ce moment.

]

 Texte et Photos : Marie-Paule et Marie-France

Ce contenu a été publié dans Général. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.